Marge

En marge de la série en cours, ce poème… sur la marge.
Paresseux, je ne le présente pas. Et puis, j’aime intriguer… Des clés ? En voici trois :

« Il n’y a de vie que dans les marges. » (Honoré de Balzac)

« Le signifiant se produisant au lieu de l’Autre (le symbolique), y fait surgir le sujet mais c’est aussi au prix de le figer. Ce qu’il y avait là de prêt à parler disparaît de n’être plus qu’un signifiant. » (Jacques Lacan)

 « Je vous aime, mystères jumeaux,
Je touche à chacun de vous ;
J’ai mal et je suis léger. »
  (René Char
)

 

Marge

Or,
Hors mis,
Un mot,
Oté,
Doté,
- L’hôte des marges,
L’autre des marches – :
« Margo ».

Je dis « Margot » ;
Entends : quel M,
Dans mon argot !

Halée de toi,
Fleur en allée,
Tu es,
Tuée,
Sauve
Et
Suave.

1 Réponse à “Marge”


  • Bonjour Michel,
    Je viens vous souhaiter un joyeux premier mai avec un petit brin de muguet dans la pensée, qu’il vous apporte du bonheur tout au long de l’année.
    Avec toute ma sincérité et mon amitié
    Danièle

    Dernière publication sur Rêves éveillés : Elle et moi

Laisser un Commentaire




MoonLight |
Le livre GO |
L'amour en poeme |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | frantsesa
| Conscience Universelle
| sarah55000