Sémélé

Zeus a promis à sa maîtresse Sémélé de lui accorder tout ce qu’elle lui demandera. Héra, l’épouse du dieu, inspire à celle-ci, par jalousie, le souhait qu’il apparaisse devant elle dans toute sa splendeur. Or ce spectacle n’est pas supportable par les mortels. Zeus, lié par sa promesse, se montre à Sémélé avec son bouclier – l’égide – et tenant le foudre. Et Sémélé, comme tant de femmes autrefois, naguère, aujourd’hui encore, meurt de l’admiration sans réserve qu’on lui a imposé d’avoir pour celui qu’elle aime.

 Sémélé

« A ton flanc
L’égide,
L’égide frangée d’or et d’argent – car tu ne manques d’argent ni d’or, pour m’éblouir ;
L’égide redoutable, tendue des peaux de tes victimes – et son épaisseur te rend invulnérable ;
L’égide bordée de serpents affreux qui grouillent aussi laids que ma concupiscence,
Et couverte d’écailles, où se blesseront toujours les doigts de ma tendresse !
Sur ton épaule,
L’aigle,
Son impitoyable prunelle à quoi rien n’échappe,
Ni la faiblesse des pleurs ni le compromis d’un sourire !
Autour de toi ce parfum de chêne,
Puissant,
Qui t’enveloppe plus sûrement que la médiocrité de mon regard…
Et dans ta main le foudre,
L’arme terrible, faveur et ravage,
Brandon d’amour, flambée de gratitude et l’incendie brutal de ta colère,
Flamme du désir, feu de la jouissance, et déjà ce brasier des regrets dans l’âme ou dans la chair…

Ta superbe, ô Zeus !
Ta gloire, ton étincelante, ton éclatante, ton aveuglante gloire,
Orgueilleusement parée d’armes, de pompeux atours !

Devant toi,
Ma nudité. »

0 Réponses à “Sémélé”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




MoonLight |
Le livre GO |
L'amour en poeme |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | frantsesa
| Conscience Universelle
| sarah55000