CIME

Seule montagne unique obstacle
Haute

Par d’autres terres, en d’autres temps, j’ai espéré l’asile. Frère des pluies mollement suspendues au ventre des nuages, j’ai cru aimer la plaine. Je permettais la boue.

Seule montagne unique obstacle
Haute

J’apprends à gravir des rochers au soleil, à me fleurir d’un sang délicat cultivé dans l’inimitié des pierres. J’apprends à mériter ce qui me pare : les suantes perles de mon orgueil.

L’asile n’est qu’un peu d’ombre

Jusqu’au sommet, un adret me provoque.
Enneigé.
Splendide.

Ne craindre que la cime
Trop brève
Avant l’ubac paisible et sans mystère…

0 Réponses à “CIME”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




MoonLight |
Le livre GO |
L'amour en poeme |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | frantsesa
| Conscience Universelle
| sarah55000